La mini plastie abdominale

La mini plastie abdominale ou mini abdominoplastie

A qui s’adresse la mini plastie abdominale ?

La mini plastie abdominale s’adresse aux personnes qui sont complexées par leur ventre, qui présentent un excédent de peau et/ou un excès de graisse abdominale qui ne disparaissent pas malgré le sport et le régime, et qui soit n’ont pas assez d’excédent de peau pour permettre une plastie abdominale classique, soit désirent une intervention plus légère que la plastie abdominale.

On peut y associer une lipoaspiration des hanches et un lifting du pubis. Par contre, contrairement à la plastie abdominale, cette intervention ne permet pas de traiter le diastasis.

La mini plastie abdominale implique une cicatrice horizontale cachée dans le slip.

En pratique, la mini plastie abdominale s’adresse le plus souvent à des patients qui présentent un excédent graisseux et cutanés modérés, et qui désirent une intervention plus complète que la lipoaspiration mais plus légère que la plastie abdominale, et avec moins de cicatrices.

Comment se déroule la consultation médicale pour une mini plastie abdominale ?

La consultation médicale vise principalement à déterminer quelle solution vous conviendra le mieux pour traiter l’abdomen. Le chirurgien vous présentera toutes les interventions qui permettent de traiter l’abdomen (lipoaspiration, mini plastie abdominale, plastie abdominale), et vous pourrez prendre le temps de choisir la solution qui vous convient le mieux. Ces interventions se distinguent principalement par leur complexité, l’importance de la convalescence, la reprise du sport, la cicatrice et le coût.

La mini plastie abdominale est une intervention beaucoup moins lourde que la plastie abdominale, et peut vous convenir si vous désirez des suites opératoires plus légères et moins de cicatrices.

Les Dr Pessis et Abbou vous examineront, vous indiqueront les points à traiter sur votre ventre, et vous conseilleront sur la meilleure des solutions.

Quels gestes sont réalisés au cours de la mini plastie abdominale ?

La mini plastie abdominale comprend les gestes suivants : lipoaspiration des hanches et de l’abdomen pour diminuer le pannicule graisseux, lifting du pubis, et enfin résection de l’excédent cutané situé sous l’ombilic. Enfin ils vous proposeront très souvent le laser Urgotouch à la fin de l’intervention, qui permet également d’améliorer la cicatrice.

Comment se déroule la mini plastie abdominale ?

L’intervention se déroule au bloc opératoire sous anesthésie générale. Elle peut être faite en ambulatoire (sans hospitalisation). Elle dure environ 1h30.

Quelles sont les suites opératoires après une plastie abdominale ?

Les suites opératoires comprennent des ecchymoses pendant une quinzaine de jours, et un œdème pendant un mois, qui par la suite se résorbe petit à petit. Il faut porter une gaine de contention pendant 6 semaines, et des bas de contention pendant 15 jours. Le sport est interdit pendant un mois. Le résultat final de la mini plastie abdominale est déjà bien visible au bout de 6 mois, mais il ne devient définitif qu’au bout d’un an après l’intervention.

Prix de la mini plastie abdominale

Intervention chirurgicale
Prix
Mini plastie abdominaleA partir de 3700 euros

Améliorer ses cicatrices grâce au laser Urgotouch

Le laser Urgotouch est un laser utilisé au bloc opératoire à la fin de l’intervention pour améliorer la qualité des cicatrices. Le laser Urgotouch permet donc de mettre toutes les chances de son côté pour optimiser l’aspect de la cicatrice

Il s’agit d’une technologie très récente qui a bénéficié de plusieurs années de recherche et de développement. L’innovation consiste à stimuler le processus cicatriciel dès la fin de l’intervention chirurgicale, juste après la suture, pour rendre la cicatrice la plus discrète possible. Le principe d’Urgotouch, comme celui de tous les lasers, est de diffuser de la chaleur de façon extrêmement ciblée. La chaleur diffusée agit sur le processus de cicatrisation à sa phase initiale, en diminuant le processus inflammatoire et en optimisant la fabrication du collagène précurseur de la cicatrice. En contrôlant l’inflammation, on évite ainsi que le corps ne sur-réagisse et ne fabrique « trop de cicatrice », et en optimisant la fabrication du collagène, on favorise la synthèse d’une cicatrice plus fine.

Le laser Urgotouch fait partie intégrante des trois facteurs sur lesquels le chirurgien peut agir pour rendre votre cicatrice la plus discrète possible

  1. La qualité du geste technique de la suture (fils très fins, tissus et peau traités avec la plus grande douceur)
  2. L’absence de tension sur la cicatrice (technique de lambeau et de capitonnage pour diminuer au maximum la tension sur la cicatrice)
  3. Utilisation du laser Urgotouch

Etant donné que le laser est fait à la fin de l’intervention, le patient est encore sous anesthésie, et il n’y a donc aucune douleur. Une seule séance est nécessaire.