L’histoire de la rhinoplastie

Histoire et évolution de la rhinoplastie

Histoire de la rhinoplastie et son évolution à travers les âges

Contrairement à l’idée qu’on pourrait s’en faire d’une technique récente, ancrée dans notre temps et dans la culture occidentale, il est surprenant de découvrir que la rhinoplastie est apparue il y a des siècles. L’étude des momies datant de la dix-huitième dynastie ( 1344-1343 avant JC) a permis de mettre en évidence la réalisation de rhinoplasties dès cette époque.  Un papyrus nommé Smith, du nom d’un égyptologue Américain daté de 1550 avant JC explique déjà les techniques chirurgicales de traitement des traumatismes des parties molles et des os propres du nez. Ces techniques sont très proches des techniques actuelles.Quelques siècles plus tard en Inde, est écrit ce qui est reconnu par les historiens comme étant le premier traité de chirurgie esthétique. Ce manuscrit Hindou datant d’environ 600 avant JC porte le nom de son créateur : Susruta. Il y’est fait la description de la reconstruction nasale, technique développée du fait de nombreuses amputations qui étaient pratiquées à l’époque, châtiment humiliant réservé aux criminels en tous genres et ennemis vaincus.En Grèce, en 400 avant JC, Hippocrate évoque les réductions des fractures des os propres du nez. A Rome, au II ème siècle de notre ère, Galien est l’auteur de la première étude anatomique du nez.Au début du 8 ème siècle, on raconte que l’empereur Byzantin Justinien II, après avoir été amputé du nez et condamné à l’exil, pu reprendre le pouvoir, que son amputation lui interdisait grâce à une rhinopoièse ou reconstruction du nez.Au Moyen Age, la suprématie de l’Eglise fait régner une longue période d’obscurantisme sur l’occident, les auteurs Gréco-Romains seront oubliés. La pratique de la chirurgie, réservée aux barbiers est dite indigne pour les médecins et est même condamnée par les évêques au concile de Tours en 1163.A la fin du Moyen Age, en Italie, se développent de nombreuses techniques de reconstruction du visage et du nez. Cette expansion est le fruit de nombreuses condamnations à l’amputation nasale à cette époque ainsi qu’aux épidémies de Lèpre qui font des ravages en Europe. Les travaux de la famille Branca sont les plus connus.La renaissance ré-ouvre la voie de l’exploration du corps. Les dissections jusqu’alors interdites par l’église sont pratiquées un peu partout en Europe. Les rhinoplasties reconstructrices se multiplient malgré l’hostilité du corps médical qui juge la chirurgie réparatrice et esthétique  futile et sans nécessité vitale.Tagliacozzi réalise pourtant à cette époque sa fameuse reconstruction nasale . Il défiera L’eglise qui l’accuse d’interférer avec l’oeuvre du créateur et sera jeté dans une fosse commune à son décès. Néanmoins, il reste célèbre après avoir publié un traité synthétisant les techniques de chirurgie réparatrice et esthétique de l’époque.A la fin du 18 ème siècle en Inde, les colons britanniques sont les témoins de véritables intervention de chirurgie reconstructrice pratiquées par des membres de la caste des potiers : réimplantation de nez tranchés et reconstruction du nez par greffe composite libre.En Europe, il faut attendre le 19 ème siècle pour que la chirurgie plastique et esthétique , sur fond de guerres Napoléoniennes , trouve un second souffle.Ainsi en 1836, Philippe Fréderic Blandin réalise une rhinoplastie esthétique chez un jeune homme. L’intervention est une réussite. La découverte de l’anesthésie et de l’asepsie favorise l’essor de ce type de chirurgie. Aux Etats Unis, John Orlando Roe invente la rhinoplastie par voie fermée endonasale qu’ilpublie en 1887. En Allemagne, la révolution chirurgicale est menée par celui qui fera entrer la chirurgie reconstructrice  et esthétique à l’Université : Jacques Joseph auteur du premier traité spécialisé de rhinoplastie.C’est véritablement le 20 ème siècle qui voit la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique  s’imposer notamment pendant la première guerre mondiale. Les années folles, ou règnent une liberté intellectuelle et artistique, sont propices à la chirurgie esthétique.Le 30 avril 1930 est fondée la première Société Française de Chirurgie Plastique. La chirurgie esthétique est légitimée plus tardivement en Europe. Il faudra attendre les années 70 pour que des services de Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique soient créés dans les CHU Français.

Votre question au chirurgien

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.