5
(5)

Reconstruction des paupieres

Les objectifs de la reconstruction des paupières sont triples:

– Assurer une fonction adéquate des paupières,

-Offrir une protection du globe occulaire

-Obtenir des résultats esthétiques acceptables.

La paupière supérieure en fonctionnement joue un rôle plus important dans la protection du globe que la paupière inférieure, car la paupière supérieure couvre une plus grande surface de la cornée. L’excursion verticale normale de la paupière supérieure est d’environ 12 mm, contre 5 mm pour la paupière inférieure. La protection des globes nécessite une couverture appropriée par les paupières et une lubrification adéquate.

Dans la reconstruction de la paupière supérieure, une connaissance approfondie de l’anatomie est une condition préalable indispensable à la réussite. L’indication la plus commune pour la reconstruction de la paupière supérieure est des défauts dus à la résection de tumeurs malignes. La majorité des excisions tumorales dans la région péri-orbitale sont réalisées via la chirurgie micrographique de Mohs. Cette méthode de résection offre une grande certitude quant aux marges histologiques négatives avant la reconstruction.

Moins souvent, la reconstruction des paupières est indiquée pour les traumatismes. Lors de l’évaluation des demandes de reconstruction de la paupière supérieure, les défauts anatomiques doivent être soigneusement évalués. Les dimensions verticale, horizontale et en profondeur de la lésion ou du défaut de la paupière doivent être déterminées, et la disponibilité des tissus régionaux et distants pour la reconstruction doit être évaluée. Les indications La reconstruction des paupières est indiquée dans presque tous les cas où des défauts sont présents. La guérison par cicatrisation dirigée est une option viable lorsque le défaut est confiné à la région du canthus médial. Les petits défauts (<1 cm) dans cette zone concave guérissent bien par cicatrisation dirigée. Cependant, l’implication de l’appareil lacrymal nécessite une reconstruction primaire. Les petits défauts de la paupière supérieure (<5 mm) qui ne touchent pas le bord de la paupière ou le canthus peuvent également être autorisés à cicatriser sans reconstruction. Tous les autres défauts de la paupière doivent être réparés.

A lire également

  • Chirurgie reconstructrice du cuir chevelu
  • Chirurgie reconstructrice nasale et reconstruction du nez
  • Chirurgie reconstructrice de la bouche
  • Chirurgie reconstructrice des joues
  • Chirurgie reconstructrice des oreilles
  • Avez vous aimé cet article ?

    Cliquez sur les étoiles pour donner une note

    Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 5

    Pas de votes pour le moment, soyez le premier à voter.

    Posez votre question

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Privacy Preferences
    When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.