Cure de diastasis et cure de hernie ombilicale

Reparation du ventre après grossesse ou traitement du diastasis ou de la hernie ombilicale.

Qu’est-ce que le diastasis ?

Le diastasis de l’abdomen ou diastasis des muscles grands droits désigne un écartement anormal entre les deux muscles grands droits de l’abdomen qui sont les muscles antérieurs du ventre, ceux de des « tablettes de chocolat ». En situation normale, le muscle droit gauche et le muscle droit droit sont séparés par la ligne blanche, et sont très proches. Il existe un diastasis lorsque les muscles sont écartés. L’écartement entre les muscles peut varier de 1cm à 10 cm voire plus. Si l’écart entre les muscles est très important, les organes internes peuvent pousser sur la ligne blanche et faire saillie à travers la paroi abdominale. En pratique, le diastasis abdominal se manifeste par un abdomen rond et distendu, allant même parfois jusqu’à donner l’impression d’un ventre de femme enceinte.

Il faut le distinguer de la hernie abdominale de la ligne blanche, qui est caractérisée par une ouverture au niveau de la ligne blanche laissant passer les organes internes qui font saillie (qui font hernie) sous la peau. La hernie de la ligne blanche se manifeste par une « boule » ou tuméfaction au niveau de l’abdomen, qui augmente lors des efforts de toux ou de poussée abdominale. Dans le cas du diastasis les organes peuvent pousser derrière la ligne blanche distendue, mais il n’y a pas d’ouverture au niveau de la ligne blanche.

Enfin la hernie ombilicale est une saille des organes internes dans l’ombilic, donnant souvent un aspect très rond et bombé à l’ombilic.

Le diastasis des muscles grands droits, la hernie abdominale de la ligne blanche et la hernie ombilicale peut être liées à un vieillissement de la paroi abdominale qui se relâche, ou faire suite à une grossesse.

Il faut bien comprendre que le sport ne peut en aucun cas faire disparaître ni le diastasis, ni la hernie de la ligne blanche, ni la hernie de l’ombilic.

A qui s’adresse l’intervention du diastasis, de la hernie de la ligne blanche et de la hernie de l’ombilic ?

Le diastasis peut être gênant sur le plan esthétique, surtout lorsqu’il va jusqu’à l’aspect « ventre de femme enceinte », limiter la pratique d’un sport, voire provoquer des symptômes abdominaux, souvent de type constipation. Il ne présente en revanche pas de complication médicale.

La hernie de la ligne blanche et la hernie ombilicale peuvent également induire une gêne esthétique ou des symptômes abdominaux. Elles risquent également de s’étrangler (blocage douloureux des organes internes dans la hernie), ce qui est une complication de la hernie. Dans ce dernier cas il s’agit d’une urgence. Il vaut donc mieux opérer ces hernies de façon préventive.

Comment se déroule la consultation médicale ?

La première étape consiste à déterminer s’il s’agit d’un diastasis ou d’une hernie. L’un et l’autre peuvent également être associé. Il faudra ensuite comprendre si votre gêne est uniquement esthétique, ou si elle est associée à une gêne fonctionnelle ou à une symptomatologie abdominale ou douloureuse.

Il faudra également déterminer ensemble si vous désirez uniquement un traitement du diastasis ou de la hernie, ou si vous désirez y associer une amélioration esthétique de l’aspect de la paroi abdominale. En effet on peut tout à fait associer dans la même intervention le traitement du diastasis ou de la hernie et une amélioration esthétique de la paroi abdominale par lipoaspiration, mini-abdominoplastie, ou abdominoplastie complète.

Nous vous prescrirons ensuite une échographie de la paroi abdominale éventuellement complétée par un scanner pour déterminer précisément l’état de votre paroi abdominale.

Quels sont les différents types d’intervention ?

Diastasis : les Dr Abbou et Pessis utilisent une technique de cure de diastasis par une cicatrice horizontale sus-pubienne, un peu plus longue qu’une cicatrice de césarienne. Cette cicatrice est parfaitement cachée dans la culotte. Elle est associée tout autour de l’ombilic.

Hernie de la ligne blanche : en fonction la position de la hernie, les Dr Abbou et Pessis vous proposeront soit une cicatrice tout autour de l’ombilic, soit une cicatrice horizontale sus-pubienne, un peu plus longue qu’une cicatrice de césarienne. Cette cicatrice est parfaitement cachée dans la culotte.

Hernie ombilicale : les Dr Abbou et Pessis utilisent une technique spécifique avec une cicatrice tout autour de l’ombilic, qui est très discrète et permet d’associer au traitement de la hernie une amélioration de l’aspect esthétique de l’ombilic.

Toutes ces interventions peuvent être associées à lipoaspiration, à une mini-abdominoplastie, ou à une abdominoplastie complète.

Comment se déroule l’opération ?

L’intervention se déroule en clinique au bloc opératoire. Elle dure environ de une à deux heures selon la technique utilisée. Elle nécessite une anesthésie générale.

Vous vous réveillerez avec un pansement de type bandage, qui sera remplacé le lendemain matin par le port d’une gaine de contention.

Quelles sont les suites opératoires ?

Après l’intervention, il y a une période d’environ 15 jours d’ecchymoses (des bleus) et d’œdème (gonflement). Le travail peut être repris au bout d’une dizaine de jours. Il ne faut pas porter de charges lourdes ni faire de sport pendant un mois. Il faut porter la gaine de contention pendant 6 semaines. Le résultat définitif sera apprécié au bout d’un an.

Diastasis Avant / Après

Prix de la cure de diastasis

Intervention chirurgicale
Prix
Cure de diastasisA partir de 5000 euros

Améliorer ses cicatrices grâce au laser Urgotouch

Le laser Urgotouch est un laser utilisé au bloc opératoire à la fin de l’intervention pour améliorer la qualité des cicatrices. Le laser Urgotouch permet donc de mettre toutes les chances de son côté pour optimiser l’aspect de la cicatrice

Il s’agit d’une technologie très récente qui a bénéficié de plusieurs années de recherche et de développement. L’innovation consiste à stimuler le processus cicatriciel dès la fin de l’intervention chirurgicale, juste après la suture, pour rendre la cicatrice la plus discrète possible. Le principe d’Urgotouch, comme celui de tous les lasers, est de diffuser de la chaleur de façon extrêmement ciblée. La chaleur diffusée agit sur le processus de cicatrisation à sa phase initiale, en diminuant le processus inflammatoire et en optimisant la fabrication du collagène précurseur de la cicatrice. En contrôlant l’inflammation, on évite ainsi que le corps ne sur-réagisse et ne fabrique « trop de cicatrice », et en optimisant la fabrication du collagène, on favorise la synthèse d’une cicatrice plus fine.

Le laser Urgotouch fait partie intégrante des trois facteurs sur lesquels le chirurgien peut agir pour rendre votre cicatrice la plus discrète possible

  1. La qualité du geste technique de la suture (fils très fins, tissus et peau traités avec la plus grande douceur)
  2. L’absence de tension sur la cicatrice (technique de lambeau et de capitonnage pour diminuer au maximum la tension sur la cicatrice)
  3. Utilisation du laser Urgotouch

Etant donné que le laser est fait à la fin de l’intervention, le patient est encore sous anesthésie, et il n’y a donc aucune douleur. Une seule séance est nécessaire.

Posez votre question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.